Ce qu’il faut retenir du colloque « À la recherche du PLU patrimonial ? » - 1ère journée

Les propos introductifs

Les 17 et 18 juin se tient à Angers le colloque de restitution des travaux du programme de recherche PLU Patrimonial. Ainsi que le rappelle Arnaud de Lajartre en introduction, le programme est porté par le Centre Jean Bodin de l’Université d’Angers et trois autres laboratoires associés : DCT de l’Université Lyon II, EVS LAURE de l’Ecole d’architecture de Lyon et CITERES de l’Université de Tours.



La thématique de recherche sur le PLU Patrimonial a été insufflée par le projet de loi LCAP proposée par la ministre de la Culture et de la Communication en septembre 2013, Aurélie Filippetti. Le projet de loi prévoyait alors la création d’une délimitation de « Cités historiques » comportant au choix un Plan de sauvegarde et de mise en valeur ou un Plan local d’urbanisme patrimonial. L’équipe de recherche s’était donc donné pour mission quatre objectifs de recherche :

· Reconstituer la genèse de l’expression PLU patrimonial

· Caractériser le PLU patrimonial : désignation des patrimoines et réglementation

· Préciser les interprétations locales et les modes d’appropriation ouverts par le Code de l’urbanisme

· Définir si le PLU patrimonial peut être un concurrent des autres protections du patrimoine.


Depuis 2013, l’Histoire législative a modifié la donne : le vote de la loi LCAP qui a supprimé le PLU Patrimonial au profit d’un PVAP, la loi ALUR qui a déporté la planification urbaine de la commune à l’intercommunalité, la loi NOTRE, enfin qui a recomposé nos territoires. Pour autant, l’intérêt pour le PLU Patrimonial demeure. Les collectivités s’en sont saisies, le Ministère de la Culture invite les collectivités non éligibles au Site patrimonial remarquable à s’en doter.


Après 4 années de recherche (2015 – 2019), financées par l’Agence nationale de la recherche (ANR), ce colloque a pour objet, non de dessiner le portrait robot du PLU Patrimonial tel que pensé à l’origine, mais bien de présenter la photo de classe des 20 plus grandes villes de France et de quelques territoires ruraux sélectionnés pour leurs démarches pertinentes.


Patrice Melé, évoque le séminaire international qui s’est tenu en septembre 2018 à l’Université de Tours. Ont été interrogés des chercheurs belge, canadien, espagnol, portugais, mexicain et brésilien, qui ont travaillé sur des sujets similaires. L’approche de notre recherche tenait compte jusqu’à lors du contexte institutionnel, du contexte politique ou du contexte urbain, suite à l’étude de contextes locaux et nationaux, propres au terrain français. L’approche internationale a permis d’observer des questionnements similaires dans des contextes radicalement différents sur un plan politico-administratif et une historicité du patrimoine. D’où une ré-interrogation de nos observations. Des comparaisons ont ainsi été mises en évidence : genèse des politiques du patrimoine et intégration dans les politiques de planification urbaine, relations entre acteurs de la protection et acteurs de la planification, effets de la patrimonialisation sur la dynamique urbaine. Des particularités du cas français ont été mises en exergue : service de l’Inventaire, politique de modification des abords au profit d’un élargissement de la vigilance patrimoniale « urbaine », plan de sauvegarde et de mise en valeur. Des particularités étrangères ont enfin été révélées : intervention de l’Etat modulée par la structure d’intervention du pouvoir central (Etats fédérés…), planification patrimoniale assumée par le pouvoir local (en Italie ou en Espagne), participation publique citoyenne élargie y compris dans le rapport réglementation/projet (Canada).


Les résultats de cette recherche font l’objet de divers livrables, vidéos notamment, présentés sur la chaîne universitaire canal U, ainsi que l’explique Mathieu Gigot lors de son propos introductif. L’ensemble des comités techniques du programme, les balades urbaines ou encore le séminaire international de septembre 2018 y sont diffusés en ligne. Des capsules vidéo sur des axes thématiques ont été enregistrées par les chercheurs de l’équipe et leur textes littéraux ont été retranscrits au sein d’une publication de 64 pages à destination des professionnels : Éclairages pour l’action. Un ouvrage enfin, présentant plusieurs monographies territoriales et études transversales publié chez l’Harmattan, verra le jour en 2020 dans la collection Droit du patrimoine culturel et naturel.


Les propos introductifs se sont conclus par la diffusion d’un film documentaire, synthèse vulgarisée et diffusable : À la recherche du PLU Patrimonial.


Voir le résumé des interventions de la première demi-journée

Voir la transcription synthétique des débats

45 vues2 commentaires

© 2019 ConnaiXens.com - Responsable de publication: Julie Marchand, julie.connaixens@gmail.com - 06 81 71 45 29

Titulaire d'un CAPE - Crealead - Hôtel de la coopération - 55 rue Saint-Cléophas - 34070 MONTPELLIER

SA SCOP à capital variable - N° RCS : 438 076 200 - Greffe de Montpellier

Site web hébergé par OVH - Nous n'utilisons pas de cookies - Nous n'enregistrons pas vos données personnelles